Le charron

Autrefois, chaque village avait un ou plusieurs charron(s).
Le charron était un spécialiste du bois, expert dans la fabrication de tout ce qui tourne et roule dans un village, de la brouette à la charrette.
C'est un artisan qui fabriquait les roues de chariots mais aussi toutes les parties en ferraille associées au bois.
Le principal matériau du charron était donc le bois qui était abbatu en hiver : l'accacia, le chêne, le frêne et l'orme.
A l'aide de différentes scies, le charron débitait les arbres en planches, longerons et traverses de différentes tailles selon l'utilisation qu'il allait leur donner.
La tâche la plus délicate était la fabrication des roues avec le moyeu, les rayons et la jante.
Après tout ce travail d’assemblage de la roue, venait celui de la pose des cercles de fer sur la roue elle-même. Le charron qui avait des notions importantes de forge faisait ce travail lui-même ou faisait appel à un forgeron lorsqu'il n'avait pas de forge.
Il s'agissait en fait de mettre une pièce de fer chauffée dans les braises de charbon de bois autour de la jante en bois pour maintenir la roue sans brûler le bois et plus la roue était grande, plus il fallait du monde pour réaliser cette opération qui reste assez spectaculaire.
La compétence du charron se révélait d'ailleurs au moment du ferrage des roues.