Le lavoir et ses lavandières
 
Venez découvrir à Savigny le lavoir et ses lavandières en action.
A la campagne, chaque ferme avait son propre lavoir ("doui") : un bassin public alimenté en eau détournée d'une source ou d'un cours d'eau (ruisseau, petite rivière).
En ville, cela se passait principalement au lavoir municipal.
Ce sont les femmes du village qui étaient chargées de laver et blanchir le linge au lavoir.
 
La tâche était difficile puisqu'elles travaillaient dans le froid et l'humidité et la plupart du temps sur les genoux. Elles étaient agenouillées au bord de l'eau sur une case en bois, elles savonnaient le linge, le brossaient, le frappaient à l'aide d'un battoir, le rinçaient, l'essoraient et l'étendaient pour qu'il séche.
A l'époque, le moment de la lessive était un temps fort dans la vie des campagnes : Les femmes se retrouvaient en effet régulièrement au lavoir pour laver le linge et comme elles discutaient entres elles, elles y apprenaient tous les derniers potins du village... c'était mieux que le journal local.

Si vous le souhaitez, n'hésitez pas, vous aussi, à vous prêter à cette tâche.